Objets du quotidien fabriqués à partir de déchets plastiques recyclés

 

Théa de l’association Plastic Cells m’écrit:

« Bonjour, Je fais partie avec des amis d’une association qui a pour projet de construire les machines Precious Plastic – dont les plans sont en open source sur internet : preciousplastic.com  – au Cambodge. Elles permettent de ré-utiliser les déchets plastiques que l’on trouve partout autour de nous, et de les re-transformer pour en faire de nouveaux objets.

Nous partons au Cambodge en février 2019, pour les construire en lien avec les locaux, en mettant en place des ateliers pour que ceux qui le souhaitent puissent participer à leur construction et leur utilisation avec nous. En parallèle, nous ferons des animations et temps de sensibilisation sur les dangers du plastique pour l’humain et l’environnement, sur la pollution, les déchets et comment les réduire au quotidien. Avec les adultes et les enfants !

Au Cambodge, un système de collecte des déchets a été mis en place dans les 3 plus grandes villes du pays. Ailleurs, les déchets s’accumulent, sur les terres, dans les cours d’eau, ils sont enfouis ou bien incinérés à l’air libre, parfois à côté d’écoles, au milieu des villages… Les gens ne sont pas réellement informés sur les dangers que peut représenter le plastique.

Notre idée est donc de proposer une solution pour faire quelque chose de ces déchets qui s’accumulent partout, et de les transformer en objets qui leurs seront utiles au quotidien. (Tables, tabourets, étagères, corbeilles, luminaires…). Vous pouvez avoir une idée sur le site officiel de preciousplastic.com  de tous les objets qu’il est possible de créer grâce aux déchets. Nous voulons construire les machines sur place, amorcer un processus, puis recommencer dans un autre endroit du Cambodge. Une fois les locaux formés à l’utilisation des machines, ceux qui le voudront pourront alors continuer à les utiliser, et pourraient aussi essayer de vendre des objets qu’ils ont créés grâce à elles, pour subvenir à leurs besoins. L’idée est que les utilisateurs s’approprient cet outil et qu’il perdure, qu’il soit auto-géré. Cela permettrait en tout cas d’empêcher, à l’échelle d’un village, que les déchets s’accumulent partout, et d’utiliser la cause même de cette pollution, que l’on ne sait pas faire disparaitre, pour être source de revenus et permettre de ne pas avoir à acheter les objets dont ils ont besoin. »

Lampes design à partir de radiateurs vintage

Lampe à partir d'un radiateur vintage - recyclage par ArtJL

ArtJL crée des lampes design à partir de radiateurs vintage et d’autres objets détournés.

Pour cet ancien chimiste, passionné de design et d’art graphique, le up-cycling suit le précepte, donné par Lavoisier, par rapport à la matière :

Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme.

Allez voir l’impressionnante collection de lampes design recyclées d’ArtJL sur son site.

Lampe design recyclée à partir d'un radiateur vintage par ArtJL

Voir toutes les lampes sur design-recyclers.net



Des bouchons de bouteilles en plastique recyclés en planche de skate

planche de skate recyclée Wasteboard. bouchons de bouteilles en plastique recyclés
Skateboard fait à partir de bouchons de bouteilles en plastique recyclés. Photo : Wasteboard

Des bouchons de bouteilles en plastique recyclés en skateboard, c’est une idée qui roule.

Wasteboards est une entreprise néerlandaise qui recycle des capsules de bouteilles en plastique pour fabriquer des planches de skateboard.

bouchons en plastique émiettés pour recyclage
Bouchons de bouteilles en plastique, en miettes, prêtes à être recyclées. Photo: Wasteboard

La planche est faite en deux couches: la couche de base inférieure est constituée de bouchons en plastique broyés, le dessus est fait de bouchons entiers qui, dans un moule chauffé, sont fusionnés avec la couche inférieure.

L’ensemble du processus de production prend environ 2 heures.

bouchons de bouteilles en plastique recyclés en skateboard

Les capsules pour les wasteboards sont collectées, par exemple, lors de festivals de musique, ou pêchées dans les canaux d’Amsterdam par la société Plastic Whale.

Carte de déchets dans l’océan pacifique

Continuer la lecture

Le Do-it-Yourself à Cuba

Hazlo tu mismo !

Quand la créativité naît de la nécessité : le Do-it-yourself à Cuba.

Un documentaire sur le Recycling, le Up-Cycling et le mouvement du « Do-it-yourself » à Cuba.

Ernesto Oroza, artiste et designer, a étudié les multiples objets de débrouille que Cuba a vu naître pendant les années 90. Une période où le pays a souffert de l’isolement économique dû à la chute de l’Union Soviétique, ce qui a amené les gens à devoir créer des machines faites de simples objets du quotidien, pour leur survie. Oroza a commencé à rassembler ces machines et à les exposer par la suite comme «objets artistiques» issus d’un mouvement qu’il a surnommé

la désobéissance technologique

 

Le fauteuil culte Le Corbusier re-créé en utilisant des palettes recyclées

Baptiste Menu – Plasticien Designer a créé ce fauteuil en s’inspirant du célèbre fauteuil LC2 Le Corbusier. Le cuir et l’acier ont été remplacés par des sacs de pommes de terre et des palettes recyclées. Bien joué !

Voir toutes les palettes recyclées sur design-recyclers.net

Voir toutes les chaises sur design-recyclers.net

Une applique murale faite à partir d’une passoire en plastique rouge recyclée

applique murale en passoire recyclée
Applique murale en passoire recyclée par design-reyclers.net

Une passoire recyclée

Au cours des années la vieille passoire en plastique rouge vit passer des centaines de kilos de pâtes al dente et de légumes bio, qu’elle traitait inlassablement de la même manière, laissant couler des filets d’eau bouillante, avant de se voir un jour, soudainement  et sans préavis, remplacée par une concurrente toute neuve, toute brillante en acier inoxydable, offerte par tante Gertrude, de visite à Paris.

Continuer la lecture